Critiques exprimées par un documentaire télévisé sur la certification forestière FSC

Le 16 octobre

 

Réponse de Stora Enso

Le 16 octobre, la chaîne de télévision franco-allemande ARTE a diffusé un documentaire critiquant le système de certification FSC®* (Forest Stewardship Council). Pour faire valoir ses arguments, le documentaire présentait plusieurs exemples à travers le monde, dont celui de Veracel qui opère conjointement (50/50) avec Stora Enso au Brésil, en gérant une usine de pâte à papier et des plantations d’eucalyptus dans le sud de l’État de Bahía. Le documentaire critiquait également les normes suédoises de certification FSC et les activités de Stora Enso en Suède.

En tant qu’entreprise incarnant l’ouverture, la transparence et le dialogue, nous regrettons que le documentaire n’ait pas donné à Veracel l’occasion d’exposer son point de vue. Les journalistes n’ont proposé de rencontrer la direction de Veracel qu’avec un préavis très court alors que ses responsables n’étaient pas disponibles. Les journalistes ont refusé plusieurs propositions de Veracel de reporter l’interview à un autre jour. Il en a résulté un documentaire unilatéral qui a omis notre version des faits.

Les plantations d’arbres de Veracel au Brésil

Le documentaire présente plusieurs affirmations sur l’impact négatif qu’auraient les plantations d’eucalyptus sur la biodiversité locale, la disponibilité en eau et sur le fait que Veracel expulserait les populations locales de leurs terres.

Toutes les plantations d’arbres de Veracel ont été établies sur des pâturages dégradés et aucune forêt tropicale humide n’a été convertie en plantation. Lors de l’établissement des plantations de Veracel en 1991, il restait alors moins de 7 % de la forêt tropicale atlantique d’origine dans la région, suite à des coupes et à des défrichements majeurs entre les années 1960 et 80. Depuis lors, Veracel a œuvré de façon systématique à la protection et à la restauration de la biodiversité locale.

Environ la moitié des 213 500 hectares de terres de Veracel est consacrée à la préservation et à la restauration de la forêt tropicale humide. Chaque année Veracel entend restaurer quelque 400 hectares d’habitat naturel. Au total, ce sont 6 495 hectares de forêt tropicale, soit l’équivalent de plus de 9 000 terrains de football qui ont été restaurés entre 1994 et fin 2017. Cette contribution significative à la conservation de la forêt tropicale atlantique naturelle et de sa riche biodiversité a été reconnue aussi bien par les autorités brésiliennes que par les parties prenantes internationales.
En savoir plus sur notre action de replantation de la forêt tropicale humide et sur la façon dont les jaguars menacés sont en train de revenir dans l’État de Bahía.

Veracel surveille constamment le bilan hydrique et la qualité de ses plantations d’eucalyptus ainsi que la forêt tropicale atlantique indigène environnante. Elle fournit également des données relatives à la mesure de la qualité de l’eau à un organisme de recherche indépendant. Les résultats de cette surveillance n’indiquent pas de différence significative dans l’utilisation ou la qualité de l’eau dans les plantations par rapport à la forêt tropicale atlantique indigène.

Contrairement aux allégations déclarées dans le film, Veracel entretient une très bonne relation avec les communautés indigènes locales, étant animée par la volonté de maintenir le dialogue avec elles et de contribuer à la préservation de leur culture traditionnelle. Bien que certaines communautés indigènes soient voisines des plantations de Veracel, il est important de noter que l’entreprise n’effectue aucune plantation dans les zones qui leur sont propre.

Toutes les terres de Veracel ont été acquises légalement. Toutes les acquisitions foncières ont été effectuées de bonne foi entre les parties concernées, sur la base de prix de marché équitables, avec paiement de tous les droits s’y afférant, et sans qu’aucun problème n’ait été soulevé au moment des transactions.

L’envahissement de terres privées constituent un défi de longue date au Brésil, qui a affecté et affecte encore les divers acteurs utilisant des terres – par exemple, des sociétés minières et entreprises agricoles. On a aussi noté certains mouvements de paysans sans terre qui ont également envahi illégalement les terres de Veracel. Pour aider à trouver des solutions locales durables, Veracel s’efforce de maintenir un dialogue permanent avec ces mouvements et soutient les attributions de terres. Cela implique de réserver 16 500 hectares de terres pour des implantations et d’apporter aussi un soutien socio-économique à des initiatives telles que les activités agricoles et la promotion de l’alphabétisation.

Cette action a eu des retombées positives importantes dans la région et a contribué à atténuer les conflits. Des invasions de terres ont encore eu lieu, et fin 2017 un total de 3 043 hectares de terres productives de Veracel ont été illégalement occupés par des groupes de paysans sans terre. Veracel continue de chercher à reprendre possession de ces terres par le biais de procédures judiciaires. L’expulsion de personnes occupant illégalement des zones doit toujours se fonder sur des décisions de justice et être exécutée par les autorités responsables. Veracel n’autorise aucune forme de violence dans ces situations. L’entreprise revendique une politique de non-violence très claire et elle attend également qu’elle soit respectée par ses partenaires commerciaux.

Pour soutenir les moyens de subsistance des communautés locales, Veracel met une partie de ses terres à la disposition de familles d’agriculteurs en leur fournissant une formation et une assistance technique. Veracel permet également aux apiculteurs locaux de garder leurs ruches sur les terres de l’entreprise et propose une formation à l’apiculture.

La foresterie en Suède

Le documentaire affirme que la certification FSC permet les coupes rases non durables et l’appauvrissement de la biodiversité en Suède.

Stora Enso a mis en place de robustes processus pour protéger la biodiversité forestière. Nous ne récoltons les arbres que dans les forêts où ont été préalablement effectuées des évaluations professionnelles de la valeur de conservation. En cas d’incertitude sur la conservation, l’Agence suédoise des forêts est toujours consultée avant toute soumission d’une notification de récolte de bois. Nous sommes fiers de l’action que nous menons et de notre impact positif sur la biodiversité et la santé des forêts.

Les coupes rases sont une méthode courante et efficace de régénération des forêts boréales et qui est continuellement développée et améliorée. Les zones faisant l’objet de coupes rases simulent la régénération naturelle qui se produisait autrefois à la suite de feux de forêt et de tempêtes. Il s’agit d’une de nos méthodes de récolte, qui assure une saine régénération de la forêt. La récolte tient toujours compte des valeurs locales de conservation.

Il n’y a pas de déforestation en Suède, car au moins deux nouveaux arbres sont replantés pour chaque arbre récolté. Pour information, l’ensemble des ressources forestières suédoises a doublé entre 1930 et 2018. De plus, selon la loi suédoise sur les forêts, il incombe au propriétaire foncier de veiller à ce qu’une nouvelle forêt soit replantée après la récolte.

Notre position sur la certification FSC

Stora Enso promeut et participe activement au développement des normes de certification forestière. Contrairement aux affirmations du documentaire, la certification FSC fournit un cadre rigoureux pour vérifier et faire progresser la gestion durable des forêts. Aucun système n’est totalement parfait, mais plutôt que de rejeter des normes de développement durable importantes qui ont été créées et développées depuis des décennies, nous croyons en l’amélioration de la certification forestière par le biais de processus nationaux et régionaux en impliquant toutes les parties prenantes.

Nous encourageons un dialogue ouvert sur ces questions et nous serons heureux de montrer comment nous œuvrons en faveur de plantations d’arbres ainsi que d’une gestion forestière durable. Une foresterie durable préserve la santé et la productivité des forêts, aide à lutter contre le réchauffement planétaire, protège la biodiversité et assure la disponibilité à long terme de nos matières premières renouvelables.

Noel Morrin

EVP, Sustainability

noel.morrin(a)storaenso.com
tel. +46 7307 68898

* Le numéro de licence de la marque FSC® de Stora Enso Communications est FSC-N001919

Forest

Lors de l’établissement des plantations de Veracel en 1991, il restait alors moins de 7 % de la forêt tropicale atlantique d’origine dans la région, suite à des coupes et à des défrichements majeurs entre les années 1960 et 80. 

Forest mosaic

Une mosaïque de la plantation de Veracel et d’une forêt tropicale atlantique protégée et restaurée

Noel Morrin

Noel Morrin

EVP Sustainability